Enseigner

les Séries

(réflexion non ouverte au public)

    Dans la continuité de précédentes rencontres "des Séries et..." qui ont précédemment accueilli scénaristes, showrunneur, agents, producteurs, diffuseurs de série... nous vous proposons de participer à un groupe informel qui se réunira le jeudi 7 décembre pour réfléchir ensemble à la place que pourraient prendre les séries dans le temps des études lycéennes voire universitaires (en dehors des études spécifiques consacrées aux séries qui existent déjà).


    Aujourd'hui, lycéens, apprentis et étudiants, élèves des grandes écoles sont amateurs de séries, autant dire de véritables sériphiles. Il ne s'agit donc pas de leur enseigner ce que souvent ils connaissent déjà mieux que nous, mais dans l'esprit de la bien-nommée éducation populaire, de les accompagner dans cette passion en leur proposant des œuvres de qualité, du temps de réflexion, des outils d'appropriation de leur goût comme cela a été fait et continue d'être fait pour le cinéma. Nous pourrions imaginer une place pour cette sensibilisation dans les lycées, à la fac, les grandes écoles, les médiathèques et les salles de cinéma.
Pourquoi pas proposer d'autres séries que celles que le marché industriel impose, du temps de dialogue où la diversité des œuvres et les mots échangés permettraient d'enrichir cette sériphilie ?
Bref, comment accompagner les jeunes dans ce plaisir ?
En une après-midi de réflexion commune et avec la liberté qu'autorise le côté informel de ce groupe, nous essaierons de déjà déterminer si le sujet se révèle assez consistant pour mériter que l'on continue ces travaux.

Comment impliquer les jeunes dans les programmations ?
Et les professionnels du monde des séries pour qu'ils fassent plus que parrainer les
premières initiatives ?


Que projeter ? Quelle durée (combien d'épisodes?) ? Où ? Sur quel écran ? Quelle place
pour les médiathèques, les salles de cinéma ?


Comment s'appuyer sur l'accumulation des savoirs engrangés par les dispositifs
d'éducation à l'image et en particulier au cinéma ?


Quel pont imaginer entre lycées, universités ou établissements d'enseignement
supérieur ? Comment valoriser la recherche qui s'y développe ?


    En fait, il s'agirait d'aider le jeune public à s'approprier son goût, l'affiner et l'ouvrir à des œuvres auxquelles il n'a peut-être pas accès. D'une certaine manière, la démarche pourrait être complémentaire de celle empruntée par les dispositifs d'éducation à l'image existant en école, collège et lycées...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CNC (Centre National du Cinéma et de l'image animée)
Sylviane Pinto, chargée de mission pour lycéens et apprentis au cinéma

Des collégiens et lycéens blogueurs
Esteban guibert, François Thieulent et Mathilde Lecorgne

4 lycéens du lycée Jean Prévost de Montivilliers
 
Des intervenants en milieu scolaire
Vicky Lesueur et Thibaut de Saint Maurice (professeurs de lycée)
Jean-Marie Chatelier (réalisateur intervenant auprès d’élèves de lycées)

Des représentants de deux académies
Stéphane Vautier (Inspecteur d’Académie en charge du Cinéma-Académie de Rouen)
Florence Vargas-Luiggi (conseillère EAC, coordination cinéma Académique, DAAC, Académie de Nice)

Des universitaires du Havre et de Rouen
Florent Bonaventure (Directeur de Sciences-Po Le Havre)
Anne-Lys Bourgognon, Florence Cabaret, Dominique Dureau, Anaïs Pauchet

La section série de la Femis
Emmanuel Daucé (producteur de séries et co-directeur du Département création de séries TV de la FEMIS

Des critiques de séries
Pierre Serisier pour Le Monde, Thibaut de Saint Maurice (Grand bien vous fasse ! -France Inter)

Des médiathécaires
Nicolas Jacq (bibliothèque Oscar Niemeyer - Le Havre), Sébastien Papet (médiathèque des Fontaines-Tours)

Un exploitant de salle
Tristan Bonis (Les Arts - Montivilliers)

Un représentant des regroupements de salles de cinéma
Eric Dalizon (Délégué général de Cinessonne, réseau de 15 écrans Art et Essai de l'Essonne)

Des représentants de pôles d’éducation à l’image
Pauline Chasseriau (ACAP d’Amiens), Denis Darroy (Pôle Image Haute-Normandie), David Simon (CICLIC), Genevieve Troussier (Maison de l’image Basse-Normandie)